Un repos bien mérité ! (avec Olivier Dimet)

En s’imposant vendredi soir contre Nice (5-2), les Boxers de Bordeaux ont mis fin à une série de 4 défaites, et ont pu faire leurs valises pour cinq jours de vacances. Un repos bien mérité que leur autorisent la trêve internationale et le staff technique avant le retour à l’entraînement jeudi prochain puis la reprise de la Synerglace Ligue Magnus le mardi suivant à Chamonix.

Après une série de 6 victoires consécutives qui les avait fait apparaître quelques heures sur la plus haute marche du podium provisoire de la Synerglace Ligue Magnus, les joueurs bordelais avaient un peu baissé pavillon sous les coups de boutoir successifs des blessures et des absences prolongées. Une série de 4 défaites à la file, le pain noir après le pain blanc. Pour autant le groupe ne lâchait rien et a retrouvé de sa superbe vendredi à Mériadeck devant des Aigles aux serres acérées pour avoir sorti Grenoble de la Coupe de France mardi ! « Cette victoire nous fait du bien. L’objectif était de casser la spirale négative, et même si ce n’est pas notre plus beau match, ce succès récompense notre travail depuis le début de la saison. Nous atteignons la trêve avec un bilan de 7 victoires et 5 défaites. Nous sommes satisfaits. Mais la trêve tombe à pic car nous sommes tous très fatigués. Il va falloir maintenant récupérer, régénérer, et faire en sorte que certains de nos blessés reviennent », a confié le coach Olivier Dimet après la rencontre.

 

Un calendrier chargé

Soutenus magnifiquement par plus de 3.000 spectateurs devant les joueurs de la Riviera, il a fallu attendre la deuxième partie du deuxième tiers pour voir les partenaires du capitaine Marc-André Lévesque prendre l’avantage bien qu’ayant été menés malgré l’ouverture du score après 53 secondes de jeu. Une réaction qui allait se confirmer dans l’ultime période avec deux nouveaux buts dont un en cage vide dans le money-time. Un scénario qui en dit long sur l’esprit du groupe. « Depuis le début de saison, nous montrons que nous avons du caractère, que nous ne lâchons rien. Même malmenés, nous trouvons les ressources pour revenir au score et l’emporter », a souligné Olivier Dimet fier de ses joueurs, notant au passage leur efficacité offensive sur ce 12ème match du championnat. « Cette efficacité fait du bien dans les têtes puisque nous avons comptabilisé seulement 26 tirs à la cage (5 buts, 21 arrêts du gardien) ». C’est donc l’esprit tranquille que les Boxers de Bordeaux ont tourné la page de cette première partie du championnat. « Cette première phase doit nous donner de l’ambition pour la suite, mais tout en respectant notre identité de jeu. Nous espérons récupérer Robin Lamboley avant la sortie de la trêve. Mais pour Austin Fyten et Loïk Poudrier, cela va prendre un peu plus de temps », a précisé le coach bordelais, sachant que le club est toujours à la recherche d’un joueur supplémentaire, alors que la rentrée va être ardue. « Cela fait partie de notre boulot. Nous allons nous préparer de la meilleure des façons pour la reprise à Chamonix (mardi 16 novembre) alors qu’y compris le match de Coupe de France reporté contre Valenciennes (mercredi 24 novembre), nous allons disputer 7 matchs en 12 jours ! C’est d’autant plus important de récupérer au plus vite des joueurs. Le staff médical fait un énorme travail pour les remettre sur pied, mais ce sont aussi de longues blessures et il faut prendre le temps pour que les joueurs reviennent dans les meilleures dispositions », a conclu Olivier Dimet.

 

Claude Canellas.