Olivier Dimet : « Une grosse semaine devant nous »

Malgré la défaite (6-3 dont un but en cage vide), Olivier Dimet revient de Grenoble avec des certitudes en vue des deux matchs importants de la semaine prochaine.

À Grenoble, vous étiez parvenus à 3-3 à la fin du deuxième tiers, et les Brûleurs de Loups ont ensuite fait la différence dans le troisième tiers. Que faut-il retenir de ce match ?

Olivier Dimet : « Il y a eu de très bonnes choses hier soir. Mais nous sommes déçus parce que nous étions allés à Grenoble avec l’intention de ramener des points. Nous faisons un match sérieux, un match intense, discipliné, nous sommes bien en place, et malheureusement, à ce niveau-là, les quelques petites erreurs, les fautes d’inattention, de marquage défensif, coûtent cher face à une telle équipe, face à des joueurs avec un tel talent. C’est décevant parce que nous faisons un bon match mais nous manquons de concentration et de rigueur défensive deux ou trois fois, nous l’avons payé cash. Marquer 3 buts face à Grenoble, c’est une bonne chose mais prendre 5 buts (le 6ème est en cage vide), c’est trop ! Je retiens que nous avons su élever notre niveau de jeu par rapport à nos derniers matchs. Nous avons vraiment eu un bloc équipe qui a avancé en semble et défendu ensemble. Jouer en bloc et rester compacts était un des mots d’ordre du match. Et nous l’avons fait. Nous sommes montés en intensité, et c’est une bonne chose par rapport à la préparation des deux matchs très importants qui restent à jouer. Nous connaissons l’importance de ces deux matchs pour le classement. Si nous gardons cette intensité, si nous gommons ces deux-trois petites erreurs qui nous ont coûté cher face à Grenoble, je pense que nous serons capables de challenger Gap et Cergy. »

Et hier soir, Cergy s’est imposé à Chamonix…

« Nous avons notre destin entre les mains. Nous savons ce qu’il faut faire. Avant de jouer à Grenoble, nous savions qu’il fallait battre Gap et Cergy. Le plan n’a pas changé. Si nous gagnons ces deux matchs, je pense que nous atteindrons notre objectif, éviter la 6ème place. À nous de faire le travail. Nous devons faire une très grosse semaine, à commencer par le match face à Gap mardi soir chez nous. »

Comment faut-il aborder un tel match ?

« Nous sommes dans des matchs de très haut niveau. Le moindre moment d’absence coûte cher. Il va falloir faire 60 minutes pleines pour pouvoir espérer l’emporter face à Gap qui est une grosse équipe du championnat, qui joue très bien, qui est bien en place, avec un gros gardien. Il va donc falloir que tout soit réuni de notre côté. »

Mardi vous aurez le soutien inconditionnel de votre public pour ce dernier match de la saison régulière à domicile…

« Le public est derrière nous depuis le début de la saison et nous encourage. C’est un vrai de voir nos supporters qui partagent ces moments-là. C’est une belle communion. Nous avons à cœur de leur offrir des victoires, du beau spectacle. Il y a un vrai engouement derrière les Boxers et ça fait chaud au cœur et nous avons envie de leur rendre de la meilleure des façons. Et mardi soir nous savons qu’ils seront nombreux derrière nous avec une mise en lumière des anciens joueurs à cette occasion. Faisons en sorte que la fête soit belle ! »

Quel est l’état des troupes ?

« Axel Prissaint. Il va passer des examens, mais c’est sûr qu’il ne jouera pas lors de ces deux derniers matchs. »