Axel Prissaint : « Tous les matchs sont importants » 

Pour leur dernier match avant une trêve de deux semaines, les Boxers de Bordeaux ont su parfaitement négocier mardi soir à Mériadeck un match capital face à Mulhouse (3-1) pour la qualification aux playoffs. Le défenseur Axel Prissaint, très satisfait de ce résultat, rappelle dans cet entretien combien les 6 matchs restants avant la fin de la saison régulière sont importants, quel que soit l’adversaire, « pour essayer de verrouiller cette cinquième place. » Retour aux affaires le mardi 14 février à Mériadeck face à Briançon…

Bonjour Axel. Que faut-il retenir de ce match contre Mulhouse ? Quelle est ton analyse sur le déroulement de la rencontre ?

Axel Prissaint : « Nous avons fait deux bons premiers tiers au terme desquels nous menons au score. Nous leur avons laissé des chances mais ils n’ont pas concrétisé. Nous avons réussi à les étouffer. Notre pressing a été vraiment efficace. Ils ont eu beaucoup de mal à sortir de leur zone et nos transitions étaient assez rapides. Nous avons essayé à chaque fois de vite repartir de l’avant et je pense que c’est ce qui les a un peu étouffés sur les deux premiers tiers. Le troisième tiers a été un peu plus compliqué. Ils ont mis un coup. Ils ont marqué un but en supériorité numérique et nous avons eu un peu plus de mal à sortir de notre zone. Mais nous avons su gérer ça en verrouillant un peu plus derrière. »

Était-ce un peu un choix de conserver le score dans ce troisième tiers lors que vous meniez 3-0 après 40 minutes de jeu ?

« Bien sûr, nous voulions conserver le score mais nous n’avons pas voulu jouer à reculons. Ils sont arrivés avec de meilleures intentions, ils nous ont pressés fort. C’est juste ça. Il faudra que nous travaillions pour mieux gérer le troisième tiers quand nous menons au score comme ça. »

Le fait que cette équipe de Mulhouse soit très proche au classement, et que le résultat à ce moment de la saison pouvait avoir une grande influence sur la qualification aux playoffs et la hiérarchie à la fin de la saison régulière, était-il dans les têtes au coup d’envoi ?

« Bien sûr ! On se rapproche de la fin de la saison, et ce match était déterminant pour le classement si nous voulions garder un peu d’avance sur eux alors qu’ils ont des matchs en retard sur nous. »

Après ce match, vous entrez dans la dernière trêve avant la dernière ligne droite. Peux-tu tirer une sorte de bilan à ce stade de la saison ?

« Après un bon début de saison, nous avons connu une période où c’était un peu plus compliqué. Nous perdions beaucoup de nos matchs d’1 but. Mais lors des dernières rencontres, nous sommes arrivés à mieux gérer ça. Alors oui, il y a encore des défaites mais les matchs importants comme celui contre Mulhouse, nous les gagnons. C’est de bon augure pour la fin du championnat pour essayer de verrouiller cette cinquième place. »

C’est maintenant la trêve. Comment exploiter ces deux semaines sans match ? Ces quelques jours de repos sont-ils les bienvenus et que faut-il plus spécialement travailler la semaine prochaine ? Le powerplay, par exemple ?

« Comme nous avons des matchs d’avance, nous sommes déjà en trêve alors que toutes les équipes jouent vendredi. Nous avons cinq jours tranquilles et ensuite nous attaquons l’entraînement la semaine prochaine pour bien préparer cette fin de saison et le début des playoffs. Le repos va faire du bien à tout le monde d’avoir une petite coupure comme ça. Et la dernière semaine, il va falloir travailler un peu sur tout. C’est vrai que le powerplay fonctionne un peu moins bien, mais c’est au coach de gérer tout ça pour que nous soyons prêts pour la reprise. »

Dès la reprise le 14 février contre Briançon, faudra-t-il être déjà en mode playoffs ?

« Il nous restera 6 matchs à jouer avant la fin de la saison régulière. Des matchs très importants justement pour verrouiller cette cinquième place, à l’image du match contre Mulhouse. Et engranger de la confiance au moment d’attaquer les playoffs, c’est très important. Les playoffs c’est un peu une nouvelle saison qui commence. »

Sur les six matchs restants, vous en avez trois à jouer à domicile dont deux contre des équipes qui sont derrière vous au classement, le troisième étant contre Gap. Et dans les trois à l’extérieur, il y a Amiens et Cergy, deux adversaires directs dans cette course aux playoffs…

« Mais c’est la fin de la saison, ça va être compliqué car tout le monde veut aller chercher des points. Que ce soit face à des équipes mieux classées ou pas, tous les matchs sont importants ! »

Pour terminer, à quel niveau places-tu l’ambition de l’équipe à ce stade de la saison ?

« Au début de la saison, j’avais dit que je nous trouvais capables d’aller chercher la cinquième place. Nous y sommes, et je pense qu’il faut essayer d’y rester jusqu’à la fin de la saison régulière. Et après dans les playoffs, l’ambition c’est toujours d’aller le plus loin possible, de pouvoir être compétitifs contre tout le monde. Peu importe contre qui nous jouons. »

Recueilli par Claude Canellas

::::::::::::::::::::::::::

L’œil du coach

Olivier Dimet

« Ces trois points sont très importants. Dans cette course aux playoffs, il fallait gagner contre Mulhouse. C’est fait ! C’est une bonne chose, une victoire importante, ce qui nous permet de partir en trêve avec l’esprit serein. C’est un championnat qui est très serré, chaque point compte, d’autant plus face à nos adversaires directs. Et nous savons qu’à la maison, il faut engranger les points. Face à Mulhouse, nous avons pris le match par le bon bout. Nous sommes entrés très fort dans le match avec une grosse intensité, un gros pressing. Nous sortons à 1-0 à la fin du premier tiers mais je pense que nous aurions pu mettre deux voire trois buts mais leur gardien a fait un bon match. Et ensuite, dans le deuxième tiers, nous avons su faire la différence. Il y a eu un petit relâchement dans le troisième tiers. C’est dommage. Je pense que nous aurions pu faire un match plein mais nous n’allons pas faire la fine bouche, nous sommes très satisfaits de cette victoire. Maintenant, nous allons préparer la suite. Nous avons un petit break de cinq jours pour souffler. Nous savons que les prochaines échéances sont très importantes. Et dès lundi, nous allons préparer la dernière ligne droite. »

Un travail sur le powerplay : « Nous le savons, depuis un moment notre powerplay n’est plus aussi efficace même si nous marquons un but en supériorité face à Mulhouse. Nous devons être capables d’être plus décisifs. Les matchs serrés, les matchs de haut niveau, se jouent souvent sur les unités spéciales. Nous allons nous atteler à trouver la bonne formule. Les blessures de Kevin Spinozzi et de Niklas Salo ont un peu désorganisé tout ça. »

L’intégration d’Henri Auvinen : « Nous sommes très contents de son arrivée. Il va falloir l’intégrer dans les schémas de jeu. C’est quelqu’un de très ouvert et de très disponible. Je crois qu’il a hâte de patiner avec ses co-équipiers. C’est un défenseur-défensif comme Milo (Miloslav Jachym), avec une bonne première passe. C’est une bonne chose de l’avoir car quand les matchs sont serrés, il faut être solides devant la cage. »