Les Boxers sanctionnés !

Les Bordeaux-Gap de la saison passée n’ont pas été de tout repos et ont souvent été sujet à diverses tensions de la part des différentes parties prenantes, notamment les rencontres de la 1/2 Finale des Playoffs de la Saxoprint Ligue Magnus. Plusieurs incidents ont eu lieu durant cette fameuse série, amenant les Boxers a être sanctionnés par la Commission de discipline de la Fédération Française de Hockey sur Glace.

C’est d’abord notre coach Philippe Bozon qui a écopé d’une sanction. Il lui est reproché d’avoir invectivé les arbitres de manière un peu trop véhémente lors du Gap-Bordeaux (5-0) du 17 Février, avant d’avoir remis ça le 24 Mars dernier pour le 6e Match de la 1/2 Finale entre les Boxers et les Rapaces (1-5). La répétition des faits vaut à l’intéressé une suspension de 2 matchs fermes + 2 matchs avec sursis. Concrètement, le coach Bozon débutera la saison en tribunes (pour la réception d’Épinal ainsi que le déplacement à Strasbourg) et ne retrouvera son banc que le Dimanche 17 Septembre 18h45 pour, ironie du sort, la réception de ces mêmes Rapaces de Gap à la Patinoire Mériadeck ! Si jamais notre coach devait de nouveau être sanctionné durant la saison les 2 matchs de sursis se transformeront en match ferme. Si toutefois il n’est pas sanctionné de la saison, le sursis prendra fin !

Durant ce même 6e Match de la 1/2 Finale entre Bordeaux et Gap (le 24 Mars), à la fin du premier tiers-temps, dans un contexte sujet à de fortes tensions (match décisif d’une 1/2 Finale de championnat, Bordeaux mené, …), un membre du public a jeté un drapeau envers les officiels pendant que ces derniers tenteaient de regagner les vestiaires. Bien que l’individu ait été expulsé sur le champ, ce sont des faits graves et inacceptables, contraires à la déontologie, l’éthique et l’esprit du sport. De tels actes ont forcément des répercussions sur le club qui s’est vu sanctionner d’une amende de 1500€ et d’un match à huis-clos avec sursis ! Si un nouvel incident intervient durant la saison, ce huis-clos serait un véritable drame pour le club, ses abonnés, ses partenaires, … De tels agissements n’ont pas leur place au sein de la Patinoire Mériadeck et dans l’intérêt de tous, il serait préférable qu’un tel incident ne se reproduise pas ! Comme pour le coach, s’il n’y a pas d’autre incident durant la saison, le sursis sera donc terminé !