Un gros coup de dernière minute !

Transferts 2016 | publié le 24.08.16 | écrit par JB Court

Suite au départ à la retraite précipité de Ryan Kavanagh, l’effectif des Boxers présentait une place de libre en défense que les dirigeants se sont efforcés de combler au plus vite. Une aubaine pour Philippe Bozon qui a arrêté son choix sur un défenseur de poids : Jean-Philippe Côté !

JP CôtéJean-Philippe Côté, fils d’Alain Côté, légende de l’équipe des Nordiques de Québec, est né à Québec durant la carrière professionnelle de son père dans en NHL. Il a donc très vite chaussé les patins pour imiter son paternel et a été drafté en LHJMQ (Ligue Hockey Junior Majeur de Québec, l’élite junior locale) par les Remparts de Québec (où il a joué aux côtés du Grenoblois Éric Chouinard) à l’âge de  16 ans avant d’être échangé à Cape-Breton (pas la station balnéaire Landaise, mais une île Canadienne située en Nouvelle-Écosse proche de Saint-Pierre-et-Miquelon) chez les Screaming Eagles où il côtoiera l’actuel portier des Pingouins de Pittsburgh et international Canadien Marc-André Fleury et deviendra même son capitaine ! Durant sa dernière année junior, il croisera le temps de quelques matchs l’ex-Niçois Martin Slovak à Cape-Breton avant d’être transféré chez le Titan d’Acadie-Bathurst où il a rencontré un futur champion de France de Division 1 Karl Fournier.

Bien qu’il ait été repêché en 2000 par les Maple Leafs Toronto (en 9ème ronde, 265e choix), c’est avec le club école du rival Montréalais qu’il s’engage et fait ses débuts professionnels en 2003 chez les Bulldogs d’Hamilton. Il restera durant 5 saisons dans la province de l’Ontario, rencontrant d’excellents joueurs (Tomas Plekannec, François Beauchemin, Trevor Daley, Chris Higgins, Andrei Kostitsyn, Mikhail Grabovski, …) gardiens (Jaroslav Halak, Carey Price, …) mais aussi des habitués de la France comme le Rouennais Marc-André Thinel ou encore le gardien Cristobal Huet ! Avec les Bulldogs, il rempotera une Calder Cup tout en s’offrant une première pige dans la prestigieuse NHL (Ligue Nationale de Hockey) en jouant 8 matchs avec l’organisation des Canadiens de Montréal. Une fois son contrat expiré, il est invité en 2008 au camp d’entraînement de l’Avalanche du Colorado mais se fait malheureusement retrancher juste avant la saison. Il signera tout de même avec les Pingouins de Wilkes-Barre/Scranton, filiale AHL (Ligue Américaine de Hockey) des Pingouins de Pittsburgh. Il jouera une saison avec les Pingouins aux côtés de noms connus outre-Atlantique (Alex Goligoski, Mark Letestu, Deryk Engelland, Paul Bissonnette, Ben Lovejoy, …) avant de s’envoler pour le vieux continent.

En Europe, il est courtisé par les clubs de DEL (l’élite Allemande) et s’engage en faveur des Huskies de Kassel pour s’habituer au jeu Européen. L’acclimatation se passe bien, JP faisant une saison correcte, mais le club vit une saison difficile et termine à la dernière place du championnat. Ayant tapé dans l’œil d’un autre club, il s’engage pour sa 2e saison en DEL chez les Freezers d’Hambourg où l’attendra une saison un peu plus délicate om il terminera à une petite victoire des  playoffs. Déçu par cette expérience européenne, il rentre au bercail en signant au Reign de l’Ontario en ECHL (Ligue de Hockey de la Côte Est) mais se fait très vite transférer chez les Admirals de Norfolk pour retrouver l’AHL. Une saison de rêve pour l’équipe qui caracole (largement) en tête de la ligue et finit en boulot de canon les séries éliminatoires avec seulement 3 défaites durant leur campagne. Durant leur épopée victorieuse, les Admirals et JP Côté auront comme fait d’armes d’archi-dominer la finale d’Association Est et la finale de la Calder Cup en les remportant par deux sweeps (victoire 4 manches à rien) ! Après avoir glané la 2e Calder Cup de sa carrière (cette fois-ci avec Cory Conacher, Radko Guas, Ondrej Palat, Alex Killorn ou encore l’ex-Brestois Charles Landry), le Lightning de Tampa Bay change de club école et lâche les Admirals de Norfolk au profit du Crunch de Syracuse. Côté suit donc le mouvement et se retrouve nommé assistant capitaine du Crunch de Syracuse la saison suivante où il échouera en finale de la Clader Cup 2-4 contre les Griffins de Grand Rapids ! Avec Syracuse, il a même découvert la France puisqu’il faisait parti de l’effectif parti en Octobre 2014 disputer la Hockey Week à la Patinoire Charlemagne de Lyon (des Lions qu’il retrouvera dès la première journée de championnat le 13 Septembre à Mériadeck) ! Il restera avec le Crunch jusqu’en 2015 suite à quoi il sera de retour en Allemagne, toujours en DEL, cette fois-ci chez les Roosters d’Iserlohn, avec une meilleure fortune que lors de ses 2 précédentes saisons puisqu’il terminera 3e du championnat mais chutera au premier tour des playoffs.

Avec près de 700 matchs d’AHL, plus de 130 matchs de DEL et 27 rencontre en NHL a son actif, Jean-Philippe Côté est une énorme recrue pour la défensive des Boxers de Bordeaux en termes d’expérience qui lui permet d’être un vrai leader dans le vestiaire, d’autant que JP est un véritable joueur d’équipe, prêt à se sacrifier pour ses coéquipiers ! Un joueur extrêmement physique, qui aime frapper qui excelle dans les tâches défensives mais aussi offensives par son jeu propre et simple. Un défenseur complet, certes moins offensif que l’aurait été un Ryan Kavanagh mais ô combien important comme en témoignent son ratio +/- largement positif (le ratio +/- est primordial pour un défenseur, il se calcule en comptabilisant les buts inscrits lorsque le joueur est présent sur la glace moins les buts encaissés lorsqu’il est sur la glace) !

Jean-Philippe doit arriver sur Bordeaux la semaine prochaine avec sa famille, pour une année en Gironde :
 

Bienvenue à Bordeaux Jean-Philippe !
 

Résumé de son palmarès :

  • Vainqueur de la Calder Cup en 2006-2007 avec les Bulldogs d’Hamilton et en 2011-2012 avec les ADmirals de Norfolk

  • Finaliste de la Calder Cup en 2012-2013 avec le Crunch de Syracuse
     

» voir sa fiche Elite Prospects