Les Boxers "se doivent d'être sérieux"

publié le 24.03.16 | écrit par Nicolas Le Gardien | Sud Ouest

Les Bordelais terminent la saison en arbitre pour le maintien ce jeudi soir à Lyon et samedi à Dijon.

 Francis Charland. © photo q. salinier

Stéphan Tartari, le co-entraîneur des Boxers (avant de redevenir manager général dimanche), ne le cache pas : « maintenant que le boulot est fait, tout le monde a hâte de pouvoir se relâcher. » Mais il l'assure aussi : « On se doit d'être sérieux par rapport aux autres clubs. Bien sûr, la pression est retombée chez les joueurs après deux mois où on a été sur leur dos. Mais je ne veux pas qu'on puisse nous reprocher de ne pas avoir joué le jeu. »

Ce soir à Lyon, puis samedi à Dijon, les Boxers vont disputer loin des festivités de Mériadeck leurs deux derniers matchs de la saison 2015-2016, sans aucun objectif chiffré pour eux - le maintien et même la première place honorifique des play-down sont assurés. Mais pas pour leurs adversaires : Lions et Ducs sont à la lutte pour éviter la 12e place synonyme de barrage face au champion de D1, voire le 13e rang et la relégation directe pour les Rhodaniens.

« On va être dans des patinoires avec une grosse ambiance. On a notre fierté, on joue pour gagner. Lyon ne nous a jamais fait de cadeaux ; nos supporteurs vont faire le voyage à Dijon. Dans la même situation à Briançon (2-1) et à Morzine (1-0, après prolongation), on n'avait pas fait de mauvais matchs mais on n'avait pas réussi à marquer » reprend Tartari dont les hommes se sont entraînés normalement ce début de semaine. « Le contenu est moins intense, on a quelques soucis (Mickaël Gasnier touché au pouce, NDLR) mais aussi quatre joueurs (Ylönen, Besch, Janil, Desrosiers) qui préparent les championnats du monde. »

Si les entretiens avec Philippe Bozon en vue de la saison prochaine ont commencé, il s'agira aussi de bien terminer l'histoire commune.