Les Boxers veulent enfoncer le clou face à Anglet

publié le 31.03.15 | écrit par Arnaud Carré | France Bleu Gironde

Après avoir remis les pendules à l'heure en s'imposant dimanche en terre basque, les Bordelais retrouvent leur patinoire Mériadeck mardi soir (20h), déterminés à prendre l'avantage à l'occasion du troisième match de la série.

Entre les Boxers et Anglet, les amabilités avaient débuté dès le mois d'août en amical.  © C.Nini


Pendant plus de 120 minutes, ils se sont rendus coup pour coup, au propre comme au figuré. Après une journée de récupération, les meilleurs ennemis du hockey aquitain vont se retrouver pour le troisième acte d'une finale qui sent, comme prévu, le souffre.

À égalité (1-1) avec une victoire à l'extérieur chacun au compteur, les Boxers et l'Hormadi vont à nouveau livrer bataille pour prendre l'avantage et mettre la pression sur le vaincu avant le retour en terre basque mercredi pour le match n°4.

 

" On voulait leur remettre dans les dents et on l'a fait. C'est loin d'être terminé, tant que la dernière victoire n'est pas en poche, mais on est prêts. "

— François Paquin, capitaine des Boxers

 

Psychologiquement, les Bordelais ont repris la main en allant annuler à La Barre leur défaite initiale. Un avantage qui reste maigre eu égard au peu d'écart qui existe entre deux formations qui se connaissent par coeur et se détestent cordialement.

Au bout d'une saison qui commence sérieusement à peser dans les patins, il va pourtant falloir trouver la force de repartir à l'assaut d'une équipe basque, peut-être un peu moins riche en profondeur de banc mais déterminée à disputer jusqu'au bout la prétendue supériorité bordelaise.

Sur la durée de la finale, le banc girondin pourrait faire la différence.  © C.Nini

Les Boxers, surpris en prolongation samedi dernier, sont prévenus du danger. Poussés par 3.250 supporters qui se sont arrachés les dernières places à la vente lundi matin, les joueurs ne veulent pas revivre le même scénario mais, au contraire, enfoncer le clou.

Rien ne sera réglé mardi soir mais Bordeaux a tout intérêt à ne pas griller un deuxième joker dans cette finale s'il veut se frayer un chemin vers la Ligue Magnus.

Sans Sebastian Ylönen, les Boxers seraient sans doute déjà menés 2-0.  © C.Nini